Blog

Pourquoi adopter une démarche GPEC dans votre entreprise ?

Déployer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) permet aux entreprises d’anticiper les changements de l’environnement dans lequel elles évoluent. Cela touche les changements technologiques ou économiques et même écologiques de leur secteur d’activité. De cette manière, les entreprises peuvent plus facilement déterminer leurs besoins actuels et futurs pour adapter les compétences des collaborateurs.

Si votre entreprise n’a pas encore adopté la démarche GPEC, pour vous aider vous pouvez faire appel à des cabinets-conseils spécialisés tels que celui-ci.

Qu’est-ce que la GPEC ?

démarche GPEC La GPEC est un concept qui est apparu dans les années 1980 dans un contexte de crise et de mutations profondes. Au départ l’objectif de la GPEC était de sortir des limites et des effets contre-productifs de l’organisation taylorienne. Dans les années 1990, ce concept très critiqué cède la place au management des compétences. Mais, la GPEC fait son retour dans les années 2000, cette notion se développe dans la fonction publique, dans le cadre des politiques de qualité et de service au client.

La GPEC est un outil important de la gestion des ressources humaines (GRH). Ses objectifs sont triples : assurer l’employabilité des salariés, gérer par les compétences et éviter les licenciements. La GPEC consiste pour l’entreprise à avoir une meilleure anticipation des effets sur l’emploi des changements économiques, écologiques, sociaux et démographiques. Cela lui permet de réaliser et de mener un plan d’action de GPEC pour mettre en place des formations, ou connaître les éventuels besoins en recrutement.

La GPEC vise plus précisément à réduire les difficultés en matière de recrutement, mais aussi à faire face aux problèmes liés à la pyramide des âges, et optimiser les dispositifs de formation pour développer la qualification des salariés. De plus, ce concept permet d’anticiper l’adaptation des compétences aux emplois. Pour résumer, cela consiste à avoir la bonne personne au bon poste et au bon moment.

La GPEC, un outil pour la gestion des ressources humaines

Après avoir établi un diagnostic des ressources humaines de l’entreprise actuelle, la démarche GPEC permettra à l’entreprise de s’interroger sur la stratégie à adopter pour renforcer le potentiel humain de l’entreprise dans le cadre de son évolution, en apportant des réponses à ces questions : quelles sont les évolutions possibles des métiers à l’avenir ? Quelles sont les conséquences pour l’entreprise pour l’organisation des ressources humaines ? L’entreprise devra-t-elle recruter, former ? quels financements sont nécessaires, etc.

Les outils pour mettre en place la GPEC sont assez nombreux, le point de départ est de déterminer la stratégie de l’entreprise sur trois ans, puis de la décliner en cartographie des métiers, ce qui va permettre à l’entreprise de faire le point sur l’ensemble des métiers. Puis il est recommandé de réaliser tous les référentiels métiers, c’est-à-dire d’établir un répertoire des métiers et d’associer les compétences techniques, mais aussi les savoir-être nécessaires. A partir de ces référentiels métiers, le but est d’établir les référentiels cibles par rapport aux axes stratégiques de l’entreprise pour l’avenir. Cela permet de déterminer quels sont les compétences et les métiers souhaités et de mettre en avant l’écart entre le référentiels métiers et les référentiels cibles. De cet écart, l’entreprise pourra dégager son plan d’actions de formation et mettre en place les actions nécessaires.

Cependant il peut y avoir certains freins à la démarche GPEC, comme le manque de temps, mais aussi de ressources. Par ailleurs, certaines entreprise telles que les PME ne disposent pas d’un service RH dédié.